Episode 3 « Nos enfants multiculturels »

4 parents parlent de leurs enfants nés dans un foyer multiculturel et abordent des questions que se posent beaucoup de parents : concilier modernité et héritage, l’apprentissage de la langue maternelle, le voyage sur les terres de nos racines, transmettre le goûts de la cuisine de son enfance…

Quels choix éducatifs pour des enfants riches de plusieurs cultures ?

la reproduction des schémas hérités de leur propre éducation,

Pour voir l’épisode 3 :

Ça reste entre nous – Episode 3 "Nos enfants multiculturels"

Episode 3: « Nos enfants multiculturels ».4 parents parlent de leurs enfants nés dans un foyer multiculturel et abordent des questions que se posent beaucoup de parents : concilier modernité et héritage, la reproduction des schémas hérités de leur propre éducation, l’apprentissage de la langue maternelle… Quels choix éducatifs pour des enfants riches de plusieurs cultures ? « Ca Reste Entre Nous » est une websérie de vidéos courtes disponibles sur les réseaux sociaux qui donne une voix aux Asiatiques de France.#CaResteEntreNous #Episode3 #NosEnfantsMulticulturels #ParlonsEn #ByUsForUs

Publié par Ça reste entre nous sur mercredi 15 novembre 2017

L’équipe autour de l’épisode 3 :

Isabelle

De parents immigrés d’origine vietnamienne, l’enfance d’Isabelle a été marquée par des allers retours entre la Moselle et la Seine-Saint-Denis. Elle intègre Sciences-Po Paris, s’envole pour Hô-Chi-Minh Ville au Vietnam où elle décroche un poste au Consulat Général de France. De retour en France, elle travaille au sein de grands groupes et agences avant d’occuper celui de Responsable Communication & Relations Presse du groupe Ipsos en France, leader du marché des études dans le monde.

Femme connectée et engagée, maman soucieuse de l’avenir qu’elle souhaite offrir à ses enfants et citoyenne responsable, Isabelle est membre du Club du XXIème Siècle.

Retrouvez Isabelle sur Twitter et LinkedIn

James

Ancien informaticien reconverti dans la création, James a lancé un magazine de d’art et de mode de pointe & est associé d’une start-up green qui végétalise nos espaces de vie et de travail. Il est papa d’un petit garçon né dans un foyer multiculturel pour qui il a à cœur de construire un monde encore plus ouvert et durable. Les thèmes de l’identité et de la fierté des héritages figurent parmi ceux qui trouvent une place dans son quotidien d’homme et de père.

Découvrez le travail de James ici et ici.

Ji Young & Sacha

Ji Young est styliste de profession. Originaire de Séoul, elle décide de s’installer à Paris après un séjour de perfectionnement professionnel en 2000. Aujourd’hui maman d’un petit garçon et cheffe d’une famille tri-culturelle, l’éducation est pour elle réflexion permanente qui concilie toutes ses influences.

Né à Paris d’une famille ayant fui la Chine pendant la révolution culturelle, Sacha entreprend des études de sciences. Il mène une quête identitaire à la recherche de ses origines et fonde l’Association des Jeunes Chinois de France en 2009. Il initie le procès victorieux contre le magazine Le Point le 24 janvier 2014, première victoire judiciaire pour diffamation publique d’un groupe de presse à l’encontre des communautés asiatiques. Le dossier, intitulé « « L’intrigante réussite des Chinois de France », a été condamné pour avoir véhiculé des stéréotypes jugés discriminants. Sacha est aujourd’hui responsable du pôle citoyen de l’Association des Chinois Résidant en France en 2017 et co-organisateur des manifestations dénonçant l’insécurité à Paris en 2010, 2011, 2016 et 2017.

Mia Ma

Mia a travaillé comme journaliste pour la presse écrite, puis journaliste reporter d’images pour la télévision et le web, avant de découvrir le cinéma documentaire. Dans son premier film « Riz cantonais », intime et souvent drôle, elle nous transporte dans son histoire familiale, entre le restaurant chinois dans lequel travaillait son père jusqu’à ses difficultés de dialogue avec sa grand-mère qui ne parlait pas le français. Son parcours et sa sensibilité résonnent en nous.

Découvrez le travail de Mia ici.

Cam Linh Huynh

Cam Linh Huynh est une photographe autodidacte adepte de lomographie, un courant de photographie argentique qui s’affranchit des règles de beauté classique utilisant des boîtiers de basse qualité souvent associés à des pellicules créatives.

Grande voyageuse, ses appareils ne la quittent pas,  elle parcourt le globe et rapporte de nombreux clichés qu’elle présente au fil de ses expositions. Ses expérimentations photographiques se prolongent dans son quotidien à Paris, son lieu de résidence.

En plus de proposer un regard alternatif sur le monde qui l’entoure, sa démarche actuelle vise à attirer l’attention sur l’ancrage des préjugés, des discriminations dans notre quotidien, Elle souligne ainsi le caractère biaisé du rapport à l’autre et appelle entre autres à davantage de visibilité des minorités.

Découvrez son travail ici, ici, ici, et ici.

Toutes les photos © Cam Linh Photographie