Les trésors de Lao Douang Chan

Je vous emmène aujourd’hui manger dans un de mes classiques du Treizième, le restaurant Lao Douang Chan, qui est dans la place depuis des décennies. Situé en face du Parc de Choisy, cette cantine est mon incontournable en tant qu’amatrice de cuisine lao.

Please forgive me

On ne la présente plus, mais je vais le faire quand même dans l’espoir de me faire pardonner pour ce long silence bloggesque qui s’est emparé de moi depuis la publication de mon roman et de la dernière saison de la websérie. Je me suis épuisée à la tâche et mis au placard mon blog et premier amour alors qu’il m’est toujours essentiel de bien manger pour continuer à vivre. Me revoilà donc.

J’aime toujours autant manger dans le Treizième

Je commande sans faute chez Lao Douang Chan leur bol de nouilles aux trois trésors. Sec, avec le bouillon à part. Les trois trésors à protéger sont le porc croustillant, le char siu (porc laqué), et de la viande de poulet, type cuisse effilée. Les nouilles de blé jaunes sont élastiques et tortillées de façon irrégulière, on dirait une fabrique de gènes par les agents enzymes dans Il est une fois la vie.

Leur nem tradeua, riz croustillant au porc fermenté (nem chua, chez les Vietnamiens) est un bonheur aussi. On les appelle « nem », même s’ils n’ont physiquement rien à voir avec les rouleaux, mais le riz se mange dans sa salade avec de la menthe et parfois de la coriandre.

La salade de papaye est pimentée comme indiqué sur la carte, je l’accompagne avec du riz blanc sinon je meurs. L’eau ne sert à rien pour éteindre le feu dans ma bouche. Je l’ai prise avec le crabe, mais en fait j’aime mieux sans, il a le goût de prahok khmer, la pâte de poisson de rivière salé et fermenté. En lao, c’est le padaek. Les rouleaux, c’est de la couenne de porc frite, mangez, tout est bon.

Je n’avais pas assez de ventre ce jour-là, mais d’habitude, je prends aussi leurs saucisses à la citronnelle, un must lao, et un dessert aux trois couleurs dans lequel ils mettent parfois des fruits frais de saison. J’ai lorgné sur leurs soupes banh canh, aux pâtes de riz blanches et en forme de triangle. D’où l’intérêt d’y aller à plusieurs et pas des pingres, pour partager plus de plats.

Sachez pourquoi vous y venez

L’assiette chez Lao Douang Chan est aussi bonne que la densité humaine y est forte. On entend les conversations des voisins comme si on était à leur table, parce qu’on y est, en fait. J’y vais pour manger vite fait, pas pour papoter avec une copine que j’ai pas vue depuis longtemps et encore moins pour le boulot.

Prévoyez des horaires classiques, plutôt des early que des late. J’ai déjà essayé d’y manger tard sans succès, émoji pleurs et faim, Hangry et Sadgry assurés.

Bon appétit, mes bananes.

Nouilles aux trois trésors 8,50-9,50 euros (comme au Starbucks, en fonction de la taille)

Nem Tradeua (riz croustillant en salade avec viande de porc fermenté) 9,50 euros

Salade de papaye pimentée 8,50 euros

Lao Douang Chan 月亮

161 avenue de Choisy, Paris 13

Métro Place d’Italie (7) ou Maison Blanche (7)

Face au Parc de Choisy

Ouvert tous les jours midis et soirs sauf le mercredi

Prévoyez des horaires classiques.

Accessibilité PMR : la terrasse chauffée est sur la voie publique donc pas de marche. Mais les tables sont petites et difficile de passer entre. L’accès à l’intérieur comporte une grande marche et une autre pour les toilettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *