Des aubergines raffinées chez Le Granite

Oyé, j’ai trouvé ma prochaine adresse chinoise préférée ! Chez Le Granite, j’ai surtout planté mes baguettes dans les meilleures aubergines que j’ai mangées depuis longtemps.

Car on se lève tous pour de bonnes aubergines (c’est bien connu) !

A 9,80 euros le plat d’aubergines frites et caramélisées, ils vont me voir souvent passer le cadre élégant de la porte du Granite dans le Quinzième. Un quartier où je ne vais habituellement jamais : de quoi secouer ma routine.

La 5ème édition de la Chinese Food Week m’a fait découvrir la carte raffinée du restaurant Le Granite tenue par un couple charmant, Céline et Simon, tous deux originaires de Chine et reconvertis dans le monde dans la bonne chère. C’était le rêve de Céline d’ouvrir son restaurant. C’est chose faite et elle accueille désormais ses clients avec un grand sourire, tandis que Simon, passionné de gastronomie, officie en cuisine.

Comme toujours, la recette de la Chinese Food Week a fait mouche : leur menu unique invite une table de convives à partager une farandole de spécialités du chef. L’occasion de goûter à des plats que l’on aurait pas forcément commandé seul, dont la méduse au vinaigre, le poulet froid à la sauce piquante 口水雞, les crevettes gongbao et le bar vapeur aux herbes et sauce soja.

Mentions spéciales au filet mignon frit à rouler dans les épices, les côtelettes d’agneau fondant au cumin et les shiitake frais accompagnant le chou de Shanghai cuit juste comme il faut.

Dedié depuis un an à la cuisine chinoise, Le Granite s’inscrit dans la nouvelle vague de restaurants raffinés, comme Les Saveurs du Sichuan dans le Quatorzième, qui permet aux gourmands parisiens d’apprécier la cuisine de l’Empire du Milieu dans toute sa diversité. Car les cuisines chinoises peuvent autant se conjuguer à la sauce bui-bui qu’aux étoiles Michelin, en passant par toutes les nuances de sophistication.

Le Granite, 19 rue Duranton, Paris 15. 01 45 58 43 17

Ouvert de 12h à 14h30 et de 19h à 22h, fermé le dimanche soir et le lundi.

Aubergines croquantes 9,80 euros

Côtelette d’agneau au cumin, 19,80 euros

Chou de Shanghai sauté et champignon chinois 9,80 euros

Crevettes Gongbao 20,80 euros

6 comments

  1. Jolie adresse. Certes les prix sont un peu au dessus de mes standards (restaurants chinois ou pas hein soyons clairs ^^) mais néanmoins ces crevettes juteuses et ce beau plats d’aubergines me donnent particulièrement envie 🙂

    • Oui c’est une adresse plus bistrot et moins cantine au niveau des prix et de la qualité de l’assiette ! Tu fais bien de préciser, on a l’habitude d’associer cuisine asiatique à bon marché, mais la preuve qu’il existe une palette de choix.

      Ces aubergines étaient divines ! Merci pour la visite !

  2. Chère Dounia, tu as raison, je devrais toujours mettre une photo pour évaluer l’accessibilité de la salle de restaurant. Merci beaucoup pour ta visite et ton commentaire !

  3. Bonjour Grace,

    Pour avoir déjà visité l’endroit hors Chinese food week, j’aimerais nuancer ton enthousiasme. Les aubergines sont effectivement superbes mais le calamar est un poil insipide. Le service, adorable, est toujours en rodage. La cuisine, globalement très bonne, est un peu lente. Les prix sont trop élevés à notre goût.

    Perso, j’ai un peu de mal à comprendre le business modèle d’un hybride Français/Chinois et je ne suis pas le seul (https://ceckr.wordpress.com/2018/05/30/le-granite-%E7%8E%AB%E7%91%B0%E5%B2%A9-19-rue-duranton-75015-paris-france/).

    S’ils n’évoluent pas, je doute un peu de la pérennité du projet.

    • Merci Alexandre pour votre visite. Je n’ai pas goûté les calamars.

      Néanmoins, les aubergines sont originales et excellentes. J’y retournerai certainement pour les déguster à nouveau. Peu m’importe que tous les plats à la carte ne soient pas de mon goût. Faut-il juger un restaurant sur l’intégralité de sa carte ?

      Un plat à 20 euros dans une brasserie moyen de gamme est monnaie courante. Ca ne me choque pas. Un plat à 20 euros, c’est en effet au dessus de la moyenne nationale de la cantine chinoise. Mais vous n’êtes pas dans une cantine chinoise. Je n’irai pas en fin de mois, certes.

      Enfin, je lis dans la référence que vous citez que « le Chef est trop lent pour un restaurant chinois ».

      Ah donc il existe une vitesse de travail réglementaire pour les restaurants chinois qui ne s’appliquent pas aux autres restaurants ?

  4. Merci Grace pour le partage d’expérience, j’en ai l’eau à la bouche ! Merci aussi pour cette photo de l’extérieur du restaurant, à distance parfaite pour en évaluer l’accessibilité. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *