DIM SUM FUSION ET BIERE ARTISANALE CHEZ YUN

Song et Sandra accueillent leurs clients comme des vieux potes dans leur nouveau bistrot franco-cantonais Yun, loti tout en haut de la rue d’Hauteville à deux pas de l’imposante Paroisse Saint-Vincent-de-Paul et la Gare de l’Est.

Chez Yun (酝 « qui signifie brasser, incuber, concevoir »), les miroirs sont hauts, les ampoules à filaments et la bière artisanale : un décor parisien du XXIème siècle qui abrite la cuisine très personnelle de Song. Finie, la décoration bricolée de sa première adresse, Au Forum, finitions brutes et caissettes de provisions apparentes, où j’avais goûté à ses délicieux rotees il y a déjà plusieurs années.

Un bistrot franco-cantonais, entre la France et l’Asie

« C’est Madame qui a fait la déco » souris Song (seuls ses petits bouddhas sont restés). Quant à Sandra, qui officie désormais à temps-plein dans leur aventure commune « Monsieur est un passionné, même aux heures de repos, il cherche à voir des vidéos de cuisine sur Youtube ».

Chez Yun, lumière sur les « dim sum » revisités à la sauce du chef qui cuisine ces bouchées franco-cantonaises à base de produits en provenance du Marché Saint-Quentin tout proche.

Les dim sum, ce ne sont pas que des « vapeurs »

Mention spéciale pour les chun juan (rouleaux croustillants au canard, sauce hoisin et pomme) et les Sichuan chicken nuggets (à la pâte coréenne au piment fermenté gochujang).

J’y ai retrouvé avec plaisir les assiettes colorées de Song, surmontées de petites herbes. A partager entre copains pour pouvoir goûter à tous les dim sum. La bière artisanale vaut le détour (l’ambrée est délicieuse), il n’y a pas que la Tsing tao !

Yun Dim Sum Bar & Craft Beers

96 rue d’Hauteville, Paris 10. 09 81 99 84 81

Assiettes dim sum entre 5 et 14 euros.

J’ai payé 20 euros pour un repas partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *