TINY EYES : UN AUTRE REGARD QUI VIENT DE CHINE

Découvrez Tiny Eyes, le blog de bandes dessinées courtes et humoristiques de Siyu Cao, illustratrice chinoise qui croque les différences entre l’Empire du Milieu et le monde.

Siyu Cao est née à Pékin et vit en France depuis 2 ans. Elle dit avoir choisi notre beau pays par amour et par curiosité. Après avoir fait des études en littérature et graphisme aux Etats-Unis et en Angleterre, elle pose ses valises à Paris. Déjà toute petite, elle aimait s’exprimer avec des dessins simples.

Tiny Eyes : l’oeil affuté et l’esprit large

J’ai été conquise par les bulles de Siyu, tranches de vie pop et colorées d’une Chinoise confrontée par intermittence au choc culturel, un peu à la manière de Vahram Muratyan, l’artiste derrière « Paris vs New York ».

Pour les lecteurs du blog, Siyu a imaginé spécialement « Quand t’es une banane » : jaune dehors, cul entre deux chaises, jamais chez soi… mais partout à l’aise ! Vive le saucisson et les raviolis !

« Mon prénom est Siyu, mais les gens prononcent « See you ! ». Avec mon nom de famille, ça devient vite « See you ! Ciao ! » plaisante la dessinatrice, sans chichis.

Dans le travail de Tiny Eyes, il n’y a de petit que le nom : son regard est affuté et son esprit bien large ! Siyu Cao relève et confronte des détails de la vie quotidienne, qui peuvent nous sembler ordinaires mais qui témoignent d’un paysage culturel propre, à travers les stéréotypes et les symboles. Toujours juste et empreint de tendresse, Siyu compare des habitudes, des modes de vie, des préférences.

 Découvrez le travail de Siyu Cao sur son blog Tiny Eyes et son site.

L’interview « croissant/raviolis » de Siyu Cao

Qu’aimes-tu raconter dans Tiny Eyes ?

La vie chinoise contemporaine et vivante, ainsi que les différences et les similarités entre les cultures.

Qu’est-ce qui t’attire dans la culture française ?

Que les français embrassent l’individualité.

Comment est venue ta passion pour le dessin ?

Pour moi, le dessin est une langue trans-cultures qui me permet de raconter des histoires, communiquer des idées, et construire des réalités.

Qu’ont dit tes parents quand tu leur as annoncé ton projet d’être artiste ?

J’étais un enfant élevé “en plein air”. Mes parents ont toujours été favorables à mes idées et mes choix, donc ils m’ont dit d’aller faire ce qui me plaît le plus.

Qu’ont ils dit quand tu as décidé de vivre à l’étranger ?

“Amuse-toi bien et prends soin de toi. Ne t’inquiète pas pour nous.”

Quel est ton projet de carrière ?

Continuer travailler sur des projets qui facilitent la communication entre les cultures.

Quels sont tes 3 restaurants chinois préférés dans Paris ?

J’aime bien les nouilles, donc voici trois restos qui font de bonnes nouilles.

Trois Fois Plus De Piment, 184 rue Saint-Martin, Paris 3

My Noodles, 129 boulevard du Montparnasse, Paris 6

L’atelier Mala, 37 rue la Bruyère, Paris 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *