Les nouilles « ceinture » de Mr Zhao

 

Voyage dans le Shaanxi

Le nouveau restaurant Mr Zhao, petit frère de la Taverne de Zhao, met à l’honneur la cuisine et le patrimoine historique du Shaanxi dans un décor aux codes parisiens maîtrisés : cuisine ouverte, salle instagrammable et présence soutenue sur Facebook.

On est accueilli dès l’entrée par une statue d’un guerrier de terracotta de l’Empereur Qin. Le mausolée réputé de cet empereur mégalo, célèbre pour s’être enterré avec la reproduction exacte de son armée, se trouve à Xi’An, capitale administrative du Shaanxi.

Sur les murs de Mr Zhao, on fait face à des reproductions de plaques composant l’armure des combattants : on reste dans le thème de la guerre. En guise de porte de toilettes, on coulisse un panneau gravé d’une tête de soldat. Chaque détail compte.

La nouille ceinture à la sauce tomate-oeuf

Parmi les spécialités de la région du Shaanxi, située au Nord de la Chine, on trouve la nouille « ceinture » dite biang biang mian : un large ruban de pâte de blé, encore plus large que la papardelle italienne.

« Dans chaque portion, tu as deux nouilles ceinture qui mesurent 1 mètre 50 chacune. Ça fait 3 mètres de nouille en tout  ! » m’explique tout sourire le patron.

Quand Zhao rit, l’écho de sa bonne humeur emplit son restaurant.

Tout ça devrait me desserrer la mienne, de ceinture !

Chez Mr Zhao, j’ai goûté la biang biang mian à la sauce tomate-œuf, un classique de la cuisine chinoise homemade. La nouille est ferme et tendre à la fois, les arômes sont simples et efficaces.

Fun fact : le caractère biang est le « anticonstitutionnellement » chinois : 58 traits pour un seul caractère ! Pas si fun pour les élèves en langue chinoise…

Le mo ou burger chinois du Nord de la Chine

J’ai pris un mo à la viande ou 肉夹馍, qui a fait la réputation de La Taverne de Zhao (actuellement en travaux). Ce petit sandwich est fourré à la viande de porc anisée et cuite longue durée, comme un bon ragoût de Grand-mère. Il a la texture aérienne du bao et rappelle le gua bao taïwanais.

A noter : la viande du mo chez Mr Zhao est sensiblement moins grasse que la version de son grand frère. « Oui, j’ai écumé toute la graisse » me dit le patron. Je préfère toutefois la formule « le gras, c’est la vie » pour faire face aux hivers rudes de cette terre aux confins de la Mongolie Intérieure (et du mois de septembre 2017 à Paris).

Mr Zhao propose aussi un mo veggie, garni de tofu frit, rondelles de navet mariné, une tranche d’aubergine grillée et de 豆腐乳, le condiment tofu fermenté. J’étais venue pour ça, je m’étais fait une joie, mais hélas, ça ne l’a pas fait pour moi. Fade, manquant de liant, pas assez de sauce… Dommage car pris individuellement, les ingrédients sont de très bonne facture.

« grace is hungry »

Vous pouvez me voir manger des biang biang mian de Mr Zhao dans cette vidéo, première d’une série intitulée « grace is hungry » où vous me verrez arpenter les rues de Paris à la recherche de bonne chère.

Follow me !

Mr Zhao

37 rue des Jeûneurs, Paris 2. 01 73 74 94 05. Metro bourse

Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 18h30 à 22h

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *