BANANA GIRL : LE ROMAN GRAPHIQUE JAUNE DEHORS BLANC DEDANS DE KEI LAM

« Banana Girl : jaune à l’extérieur, blanche à l’intérieur » est le premier roman graphique de Kei Lam. J’aurais adoré l’écrire si une bonne fée m’avait fait don du même coup de crayon de son auteure. Alors, il ne me reste qu’à vous recommander son œuvre sans aucune hésitation : « Banana Girl » est à mettre entre toutes les mains de bananes, and beyond.

Kei a 6 ans quand elle arrive en France. A la cantine, elle goûte au fromage et aux petits suisses. Ca la change du bol de riz et des prunes séchées qu’elle grignote à la maison.

Kei nous raconte avec poésie et tendresse son parcours de banane depuis le jour où elle est descendue de l’avion, en égrainant une foultitude de ses petites histoires d’enfance, des anecdotes sur ses parents qui trahissent leur espoirs et leurs craintes, et nous emmènent sur le chemin de leur exil, de la Chine maoïste aux marchés cacophoniques de Hong Kong.

Un bel hommage à la double-culture, à la fois intime et léger.

Les bananes qui se respectent ne le manqueront sous aucun prétexte.

On aime, on soutient. Show your love, people !

Banana Girl, de Kei Lam aux éditions Steinkiss 17 euros

Retrouvez Kei Lam sur Instagram ou sur son site keilam.fr

2 comments

  1. Bonjour Grace,
    Je vais vite me procurer cette BD, merci pour toutes tes bonnes recommandations. C’est comme ça que j’ai dévoré le livre de Frédéric Chau, découvert la Chinese Food Week.. (Zuut, ce n’est plus toi qui la suis quotidiennement 🙁 En plus, je préfère nettement tes reviews qui sont plus vivants et plus alléchants !)
    Bref, bravo à ton blog que je suis assidument ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *