GOKU ASIAN CANTEEN : TOUTE L’ASIE DANS VOTRE ASSIETTE

 

Chez Goku Asian Canteen, le Roi Singe est à l’honneur. Qui n’a jamais voulu être aussi malin que le singe qui a défié le royaume céleste ? La version parisienne de cette bonne vieille légende chinoise, c’est chez Goku Asian Canteen à République : espiègleries et cabrioles de deux singes associés et masqués, les patrons, une décoration moderne imaginée par des fans de manga dans une ambiance décontractée, c’est une destination idéale pour un samedi soir entre potes. Cocktails et tapas, c’est toujours un succès.

Est-ce qu’il faut avoir peur des restaurants avec une carte pan-asiatique fusion qui va de Tokyo à Bangkok en passant par Séoul ? La tendance est à la monomanie, le produit unique, le comptoir à machin, la carte à thème. Tant que c’est bon, moi ça me va. Et chez Goku Asian Canteen, justement, c’est bon.

Les plats de Goku Asian Canteen sont justes avec un assaisonnement « maîtrisé », comme j’entends souvent à la télé. Du bibimbap au pad thaï en passant par le poulet kastu, les classiques pan-asiatiques sont indémodables et parfaitement exécutés. J’ai goûté à peu près à toute la carte et je reviens à chaque fois avec des copains pour les tapas maison comme les grands nems (des nems chinois), les 7 boulettes de cristal, en hommage à DBZ : des boulettes de viandes de bœuf aux 7 épices ou encore les dakgangjeong, ailes de poulet à la sauce coréenne un peu sucrée et qui pique. A ne pas manquer également, l’onglet de bœuf à la thaï avec la petite sauce chaude à base d’huile de sésame, citronnelle et gingembre à verser et la cuisse de poulet croustillant bulgogi avec sa sauce de poudre de piment coréenne, sésame, miel et citron vert.

Pour les amoureux du spicy, il FAUT demander la sauce maison : la KIM JONG IL « atomic sauce ». Rien que le nom, ça dépote, hein ? Une grosse lichette avec des ingrédients secrets mais ça sent le gingembre, l’ail et des poudres de piment à plein nez. Je peux la manger OKLM avec mon riz blanc, juste ça me suffit !

En dessert, la crêpe rotee reine de la streefood avec lait concentré sucré et banane. Le tout arrosés de cocktails maison créés par des mixologistes : le « Wukong » (whisky, purée de pêche, citron vert, sirop d’agave) ou encore le « Sex in Pattaya » (rhum, triple sec, pamplemousse purée de framboise, citron vert). Ou tout simplement une bonne rasade de bière ambrée Yakima Red.

Prochaine étape : le brunch du dimanche avec les gaufres à boules hongkongaises.

Goku Asian Canteen, 27 boulevard du Temple, Paris 3e

Fermé le lundi. Ouvert midi et soir. Brunch le dimanche jusque 17h.

Compter 7-9 euros par entrée et 16-17 euros par plat. Cocktails 10-12 euros. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *