MON FILS, LES POLICIERS, AUBERVILLIERS & BLACK LIVES MATTER

 

La police Lego

Mon fils veut être policier quand il sera grand. Il y a beaucoup de petits garçons de 5 ans qui rêvent de devenir policier. Pour le moment, la maman attentionnée que je suis l’encourage chaleureusement avec des « oui, c’est bien mon chéri » tout en croisant mes doigts pour qu’il change d’idée d’ici là.

Parce que ce n’est pas un scoop si je vous dis que de nos jours, la profession de policier n’est pas une carrière rassurante pour une maman. Difficile, mal payée, dangereuse, ingrate. Il n’y a qu’à jeter un oeil sur mes TimeLines, n’importe laquelle. « C’est la merde et tu le sais » pour citer un philosophe du siècle dernier. Et pourtant, s’il arrivait quelque chose à mon fils, c’est l’un des numéros de secours que je composerais en premier. Une bonne police fait partie des bases d’une société juste. Avec les métiers d’instituteur et d’infirmier. Bizarrement, ce sont les secteurs les moins bien rétribués et les plus en crise de notre ère. Inquiétant, non ? Surtout pour une maman.

Quand mon fils aura passé l’âge de la Pat’Patrouille, je lui montrerai The Wire et Stranger Things, tranquillement au coin du feu. Peut-être qu’il se posera des questions face à l’image du policier dépressif, divorcé et alcoolique qui colle à l’uniforme américain. On pourrait aussi se mater des histoires des flics mexicains pourris qui sont de mèche avec les odieux trafiquants de drogue, comme dans Sicario ou Traffic, chefs d’œuvres contemporains. Et en Chine, n’en parlons même pas. Nul besoin de lui montrer de films. Rien qu’à écouter ma tante qui ne compte plus les billets qu’elle a glissé pour graisser la patte de ces nouveaux mandarins, l’envie de devenir policier aurait des chances de lui passer.

Quand mon fils ne fera plus pipi au lit, je lui parlerai des marches blanches des communautés asiatiques pour réclamer plus de sécurité à Paris. Il y a des quartiers où des innocents sont agressés, parfois même tués. C’est ce qui est arrivé à monsieur Zhang Chao Lin, un papa de 49 ans qui est mort le 12 août 2016. Les méchants qui l’ont attaqué croyaient que parce que ce monsieur était chinois, il serait une cible plus facile. Car les méchants savent qu’il y a des quartiers où les policiers n’ont pas tous les moyens nécessaires pour les attraper et les empêcher de recommencer. Il y a des quartiers où la voix de certains citoyens porte moins, sauf périodiquement, à la saison des élections. Alors, allons-y mon chéri, c’est le moment.

Bizarrement, c’est les Asiatiques dont on dit qu’ils sont la « minorité invisible » qui déplore que ses souffrances et injustices demeurent toujours invisibles même quand elle les décrie haut et fort. Ses souffrances et injustices sont ignorées par la société française. Je ne suis pas bonne en chiffres mais je vous laisse vous informer comme des grands sur Internet. Bizarrement, c’est aux Asiatiques, dont on dit aussi qu’ils sont la « minorité modèle », qu’on demande de rester calmes, discrets et patients pendant qu’on ne fait rien pour résoudre leurs problèmes. Ta gueule et serre les dents. C’est ça, un modèle d’ « intégration » ?

Quand mon fils aura perdu toutes ses dents de lait, je lui parlerai de #BlackLivesMatter et des gens qui luttent pour l’égalité de tous devant la police. Bizarrement, dès qu’une victime l’ouvre, c’est qu’elle se victimise. Bizarrement, c’est à ceux dont les peuples ont vécu des siècles d’esclavage et de colonisations (et je m’inclus dans cette catégorie) qu’on brandit une poignée de lois qui auraient parfaitement lavé l’inconscient collectif de la bêtise humaine en quelques années. Il faudrait renverser la charge de la preuve. Ce devrait être à ceux qui n’ont pas enduré les préjudices de l’histoire de montrer patte blanche, de montrer comment ils rendent ce monde meilleur. Pas juste en se taisant. Avec des actes.

Yello Peril & Black Lives Matter

Alors, en fait non, je ne vais pas attendre. Je vais en parler à mon fils dès maintenant (Bon OK, pas de Stranger Things, sauf à me coller 2 ans de cauchemars dans le compteur). Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour parler d’égalité. C’est même carrément marqué en gros sur la porte de sa nouvelle école.

Parce que notre police n’est pas parfaite mais elle est perfectible. Parce qu’une bonne police fait partie des bases d’une société juste. Et c’est dans une société juste que je voudrais que mon fils devienne policier, si toutefois, un jour, il réalise son rêve d’enfant.

Bises tristes et inquiètes à toutes mes bananes XOOXOO

Prochaine démonstration des communautés asiatiques de Paris :

Manifestation à Paris le 4 septembre 2016 de la place de la République à 14h

Toutes les infos sur le site de l’AJCF (Association des Jeunes Chinois de France)

5 comments

  1. bonjour,
    en réponse à une chanson très partisane de nos rapeuses préférées, j’avais ré-écrit les paroles d’une chanson parlant de Adama Traoré (vous savez, la victime du crime immonde commis par des policiers tentant à plusieurs reprises de l’arrêter) :
    « Justice pour Adama » paroles revues
    Si tous les quartiers de lèvent
    c’est la guerre assurée,
    les fachos n’attendent que ça,
    les policiers se mettent à faire leur métier,
    les médecins n’inventent plus d’excuses à rien,
    contrôle d’identité ne veut pas dire bavure,
    sauf si on veut y échapper,
    et la bave des crapauds, c’est sûr
    ne trouve plus d’écho, c’est chaud !
    Et si on se trompait, et si on se plantait ?
    à quoi auraient servi ces poubelles renversées, ces voitures brûlées, ce matraquage à la Télé ?
    juste à nous discréditer, nous faire perdre notre dignité
    la haine une fois crachée on devrait tous s’excuser,
    de cette violence inutile,
    le 9-5 et le 9-3 seraient partis en vrille,
    à cause de quelques imbéciles,
    aux idées reçues et actes serviles,
    parfaitement manipulés et télé guidés,
    Politisé n’est pas policier.
    RIP Adama, c’était pas ton jour de chance,
    tu avais peut-être oublié tes papiers,
    tu sentais l’urgence de t’éloigner ?
    délit de fuite n’est pas délit de chance,
    que la vérité éclate enfin,
    et si un microbe kouffar a tué ton destin,
    rien ne sert de souffler sur des braises,
    pour mettre le feu au quatre-vingt-treize,
    et feu qui brûle bien, mal s’éteint !

  2. Salut,
    Je suis tombé par hasard sur cet article et je l’ai lu. Je suis aussi touché par ce qui s’est passé pour Mr. Zhang, d’où mes recherches google qui m’ont conduites vers ton blog. Et à vrai dire je ne comprend pas trop ta démarche. La situation en France et au Etats unis n’est pas comparable. Taper sur nos policiers ça n’a pas de sens, ce ne sont que des exécutants, comme le sont les gendarmes ou les militaires. Ils n’exécutent que des ordres. Les responsables ceux sont les politiques, c’est eux qui décide des moyens policiers (nombre de flic, voiture, etc…) qui vont être affectés dans ce quartier, c’est eux qui nomment des juges/magistrats, qui libèrent aussitôt des voyous arrêtés. C’est les politiques les responsables de cette situations.
    Amicalement
    S.

    • Hello Syna, qui parle de taper sur les policiers ? Est-ce taper sur eux que de les vouloir meilleurs ? Est-ce leur faire du tort que de leur demander de faire leur métier sans préjugés ?

      La situation en France n’est ni comparable aux Etats-Unis, ni au Mexique, ni en Chine. C’est ce que j’ai essayé d’exprimer, apparemment sans succès, dans ce post.

      Mais est-ce mauvais de se comparer aux autres si c’est pour se donner les moyens d’être meilleurs ?

      Les politiques sont responsables. Et la société. Oui, la société, englobe toi et moi, les policiers et les politiques.

      Les stéréotypes et les clichés ne sont pas créés par les politiques. Les stéréotypes et les clichés du type « les Juifs sont riches » et « Les Chinois sont commerçants et ont de l’argent liquide sur eux » ne sont pas créés par les politiques.

      C’est à la société dans son ensemble de les combattre. Toi et moi, les policiers et les politiques.

      Ne baissons pas les bras.

      Merci pour ta visite et ton témoignage.

      • Bonjour

        Je viens d’écouter l’émission de Zoé Varié à laquelle vous étiez invitée ce soir. (17/09/2016)
        https://www.franceinter.fr/emissions/d-ici-d-ailleurs
        Je suis entièrement d’accord avec ce que vous y avez dit, mais aussi et surtout avec ce que vous avez écrit dans cet article sur ce blog.
        Et voudrais donc apporter ma modeste contribution et répondre, moi aussi, Syna.
        Français depuis de nombreuses générations, ma famille n’a que peu d’antécédents étrangers connus. Mon grand-père paternel, qui n’a jamais reconnu mon père était espagnol. A ma connaissance, ça se limite à ça.
        Cela ne m’empêche pas de porter un regard critique sur mon pays, ses institutions et mes compatriotes. Et effectivement, le comportement de la police est loin d’être exemplaire.
        Au risque donc de déplaire à Syna et malheureusement à de nombreuses personnes, je pense que les policiers de ce pays sont « conditionnés » pour réagir d’une certaine manière lorsqu’ils sont confrontés à certaines situations.
        J’irai même plus loin, je pense qu’ils sont formés en ce sens.
        Dire cela n’est pas taper sur les forces de police qui font un travail très difficile dans des conditions déplorables. Mais c’est effectivement en critiquer le fonctionnement. Et cette critique est indispensable pour que les choses évoluent.
        On entend souvent que certains s’adonnent à la politique de l’excuse par rapport à des actes répréhensibles ou des attitudes et des actes d’incivilité. Ces personnes sont accusées de laxisme.
        Prenons en acte. Et combattons ce laxisme et ces positions.
        Mais si on doit critiquer ce laxisme et cette politique de l’excuse, il faut le faire pour tous les acteurs de ce drame : La population, la police, l’administration, les politiques.
        Ayant eu la chance d’habiter ailleurs qu’en France, principalement en Grande Bretagne, j’ai pu voir comment cela se passait ailleurs.
        Dans les années 80, il y a eu des émeutes extrêmement violentes à Londres. L’intervention de la police a été terrible, et la révolte a été matée très durement.
        Mais cela a débouché sur un scandale, car le manque de préparation de la police à faire face à ce type de situation a été pris au sérieux par le pouvoir politique et l’administration.
        Qu’ont fait les anglais ? A la suite des émeutes ils ont réformé la police. Ils ont entre autre lancé une campagne très importante de recrutement de policiers d’origine multi-ethnique. Du coup, ils se sont retrouvés avec des policiers britanniques, certes, mais d’origine Africaine, Asiatique (Inde, Pakistan, Chine, etc…), Caribéennes. Ils ont ensuite formé ces policiers puis les ont réunis dans des patrouilles formées de binômes mixtes : Un « Anglais blanc » et un « Anglais d’origine différente ».
        Le résultat a été des échanges de points de vue à l’intérieur des forces de l’ordre et des confrontations beaucoup plus mesurées avec les citoyens lors de tous types d’interventions.
        Cela ne veut pas dire que tout est parfait en Grande Bretagne, mais honnêtement, on n’est pas dans la même catégorie.
        Autre point. Lors du match de football France Algérie, les jeunes qui ont envahi le stade m’ont énervé. Dans un premier temps.
        La nuit porte conseil. Le lendemain au réveil, apaisé, je suis revenu sur cet incident, je me suis posé des questions et me suis fait quelques remarques. La principale était la suivante : Si lors d’un match de football international des jeunes gens nés en France décident d’envahir le terrain enveloppés du drapeau du pays de l’équipe visiteuse, l’Algérie en l’occurrence, quelle est la responsabilité de la France, de ses politiques et de ses institutions ?
        J’entends déjà bon nombre de personnes dire : Aucune.
        Bien entendu. Comme la colonisation qui n’a bien sûr eu aucun effet négatif sur les peuples colonisés. Ou colonisateurs.
        On peut se demander d’ailleurs pourquoi une telle stigmatisation n’existe pas contre les communautés chinoises en France. Parce que justement, comme vous l’avez laissé entendre lors de l’émission de Zoé Varié, les Chinois ne disent rien, sont discrets. Du coup, intégrés ou pas, les Français ne s’en préoccupent pas et les considèrent comme intégrés.
        Pourquoi alors s’en prendre à eux ?
        Simplement parce que certaines personnes les considèrent à travers le prisme du stéréotype. Chinois : Discret + Travailleur + Industrieux + Commerçant + Argent = Proie facile.
        Étonnant : Les raisons pour lesquelles monsieur Zhang Chao Li est mort ne sont pas très éloignées de celles qui ont entraîné il y a quelques années la mort d’Ilan Halimi.
        Et au vu du climat actuel, il y a peu de chance que ces stéréotypes disparaissent.
        Les déclarations à l’emporte-pièce, le refus de mettre en place de vraies politiques d’éducation, la volonté de la plupart des politiques à nous opposer les uns aux autres, de vouloir tout régler par la force et la répression ne feront que radicaliser les positions. Et dans ce cadre, les forces de police qui font un travail très difficile se retrouveront de plus en plus dans une situation tendue. Ils n’auront pas plus de moyens. Ils n’auront pas plus de formation, de sensibilisation. Et de nouvelles bavures sont donc à prévoir, qui entraineront plus de problèmes, plus de radicalisation, plus de déclarations à l’emporte-pièce de la part des politiques, et donc plus d’opposition entre les différentes franges de la population.
        Tant que les politiques au pouvoir et l’état d’une manière générale refuseront de traiter ces problèmes, dire que nous sommes tous dans le même bateau, et enfin mettre en place des politiques qui se basent sur les trois mots qui sont gravés sur les frontons de nos mairies, Liberté, Egalité, Fraternité, nous n’avancerons pas.
        A ce titre, voici un petit reportage rafraichissant, tellement à contre-courant de ce qu’on entend habiltuellement.
        https://fr.news.yahoo.com/nice-dialogue-impromptu-entre-femme-niqab-touriste-col%C3%A8re-134006041.html

        • Oh la la Thierry, j’adore ce que vous venez d’écrire, c’est tout ce que je pense. Vous êtes militant ? Vous devriez l’être, parce que là BOUM, ce que vous dites c’est ma vérité. Je n’en PEUX PLUS d’Emmanuel Valls, de Laurence Rossignol, d’Eric Zemmour qui sont partout dans les médias français et le gouvernement. SOS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *