24 HEURES A AUSTIN, TEXAS

Escapade à Austin, TX, la ville la plus branchée cool et connectée de la Bible Belt du Sud des Etats-Unis où on a shoppé des santiags et mangé de la cuisine sichuanaise bio.

Austin, Texas

 L’un des bonheurs de voyager en famille est de découvrir des choses ensemble. Avoir des enfants ne nous a jamais empêché de partir loin. Au contraire. Rien que de voir les étoiles briller dans leurs yeux est une motivation suffisante pour nous faire bouger. OK, on est beaucoup moins dynamique avec 3 enfants qu’avec un sac-à-dos et il faut parfois redoubler de patience pour gérer la logistique. Mais le plaisir reste.

On a ponctué notre séjour au Texas avec une escapade à Austin, à moins de 3 heures de route de Houston. Austin est la ville du festival SXSW, des salons de geeks et capitale de la hipster lifestyle de la Bible Belt qui s’étend au Sud des Etats-Unis. Moins étendue que Houston, à taille humaine et dotée d’une population étudiante avec l’attrait de l’Université du Texas qui jouit d’une très bonne réputation de niveau Ivy League.

Austin, Texas

Austin, Texas

Austin, Texas

Austin, Texas

En partant à l’heure de la sieste après le déjeuner, on s’est assuré de passer une grande partie du trajet au calme. Après deux ou trois « c’est quand qu’on arrive ? », les petites têtes ont dodeliné sur le côté, les grands ont enfin pu bouger la leur sur de la vraie country music. Sur le chemin, des fermes de noix de pécan, la spécialité de la région d’où vient la fameuse Pecan Pie, des stands de vente de feux d’artifice « buy 1 get 5 free » et de la verdure à perte de vue. Moi qui imaginait le Texas comme une terre aride à cactus (la faute aux vieux souvenirs de « Paris, Texas » de Wim Wenders), j’ai été surprise par l’humidité de l’air, la nature luxuriante et les averses qui rafraichissent.

Notre premier stop à Austin a été guidé par le besoin de plonger dans l’eau pour se dégourdir les gambettes. Direction Barton Springs, une piscine naturelle creusée dans la roche. Idéale pour les familles, avec tout le confort moderne des resorts américains : vestiaires, toilettes, maitres-nageurs, aire de jeux, de pique-nique et un plongeoir pour amuser la galerie. L’eau est fraîche et saisissante. Ça et là flottent des morceaux de mousse. Le fond de la piscine recouvert de vase est semblable à une patinoire à mes pieds. Des panneaux illustrés vantent la faune locale, une espèce protégée de salamandre aveugle qui vit dans l’eau et se faufile entre nos jambes. Non, je rigole, j’ai inventé ça pour faire suer mes petits animaux urbains qui crient à la vue d’une simple mouche.

Austin, Texas

Austin, Texas

Austin, Texas

Au coucher du soleil, on s’est arrêté sur le Congress Avenue Bridge, ou Bat Bridge, le pont qui passe sur la rivière Colorado en plein centre ville d’Austin. Il paraît qu’on peut voir des nuées de chauve-souris nichées sous le pont prendre leur envol à cette heure. On voulait démontrer aux enfants que non, Batman n’est pas une référence solide en matière d’anatomie animale. En vain. Les chauve-souris sont restées tranquilles chez elles regarder Netflix ce soir-là et nos enfants ont gardé leurs certitudes.

Pour nous remettre de nos émotions, un bon repas était de rigueur : chez Wu Chow, un restaurant chinois traditionnel de cuisine sichuanaise mais attention, avec des produits biologiques de la ferme. Le concept « farm to table », directement du potager à la table à manger, CARTONNE en Amérique et c’est tout à fait caractéristique de Austin, une ville très portée sur le bien-être de ses habitants. La prochaine tendance, c’est ça, c’est certain : manger des plats authentiques avec des bons produits. Exit la fusion food, place aux recettes tradi mais pimpées en goût. Les U.S.A. restent pionniers dans le Organic Rush, la course aux produits biologiques, tant leur marché agroalimentaire est saturé de saloperies. Les States, c’est le pays des extrêmes. Peut-être que c’est ce grand écart constant qui les rend aussi créatifs. Même en Chine (surtout en Chine, devrais-je dire), on mange rarement des légumes et des viandes avec autant de goût. Le « farm-to-table » n’existe pas en Chine, le niveau d’insécurité alimentaire en alerte orange permanente n’y contribue pas.

Austin, Texas

Austin, Texas

Austin, Texas

Au petit matin, un brunch au No Se, dans le South Congress Hotel, à la jolie déco épurée. Avocado Toast et œuf coulant, pancakes vanillées au sirop d’érable et crème fouettée, cafés et boulangerie sucrée. Un bel endroit qu’on a découvert grâce à des copains français expatriés à Austin depuis quelques mois qui nous ont raconté leur nouvelle vie.

Vient ensuite une promenade digestive dans le quartier de South Congress, un incontournable de la ville et surtout l’un des rares spots où on peut MARCHER. Pour des Européens, marcher est une évidence, pour les Américains une hérésie. Pourquoi faire compliqué quand on peut prendre la voiture ? C’est une question que je ne me pose jamais. Je ne conduis pas. A Houston, il n’y avait nulle part où faire des pas à part sur un tapis de course. A Austin, on s’est empressé de faire notre lèche-vitrines sur SoCo Ave, où le mot d’ordre est de « Keep Austin Weird » avec des boutiques de trucs insolites : Allen Boots ou LE magasin de Santiags (des boots en croco à 900$) et de Stetson, le couvre-chef des cow-boys ; Uncommon Objects, un mélange entre un antiquaire et un Urban Outfitters ; Big Top Candy Shop, une boutique de bonbons à l’ancienne façon Charlie et la Chocolaterie blindée de sucreries au goût du jour.

Austin, Texas

Austin, Texas

Austin, Texas

Et pour finir en beauté avant de rentrer à Houston, un passage chez Shake Shack, une chaîne de burgers savoureux originaire de New York City, reconnaissable à leur bun brioché, leurs frites en accordéon et leur engagement pour, là encore, de bons produits : viande de bœuf 100% Angus nourri naturellement, poulet sans hormones, desserts sans sucre artificiel… Nous voilà donc fin prêt pour faire la sieste dans la voiture.

Nos 24 heures à Austin sont vite passées, cette ville est inspirante et fourmille de choses à faire et de restaurants ! Un jour, promis, je reviendrais la voir habitée par SXSW.

So long, Austin.

7 comments

  1. Bonjour, j’ai écouté ce matin votre intervention sur FI, merci. Je suis un inconditionnel de l’asie, mes enfants sont « d’origine » Vietnamienne … Mon fils a pris conciense de sa « différence » à l’école primaire (chintoc, yeux bridés etc… traduction de l’esprit parental de la France profonde). Nous avons encore un long chemin à faire …, ma fille s’en est amusé, aujourd’hui à 18 elle est très bien dans sa peau (de banane), mon fils, lui… Du coup, je découvre ce blog que je ne manquerai pas de suivre car Super, Bravo et merci, surtout, ne changez rien.

    • Oh merciiiiiii JP ! Votre message me touche. C’est fabuleux de recevoir votre témoignage. JE NE SUIS PAS SEULE ! Nous allons continuer à nous soutenir 😉

  2. j’ai apprécié votre émission sur France Inter.
    Je suis de plus en plus conscient que nous  » français de souche  » nous devons intégrer que des personnes avec des origines « étrangères » sont tout aussi françaises que nous.
    Vous avez des talents de conteuse et une très jolie voix radiophonique.
    Merci
    Sympa le blog

    • Merci Laurent, votre message me fait très plaisir. Oui, c’est à vous de m’intégrer ! Nous sommes sur la même longueur d’ondes. Moi je suis une citoyenne française depuis ma naissance. Je vote depuis mes 18 ans et je m’intéresse à ce pays dans lequel je vis de manière heureuse. C’est à la France de m’accepter comme Française. J’ai mes obligations que je remplis et j’ai aussi mes droits. MERCI LAURENT, s’il y en avait plus comme vous, on serait bien.

  3. J’ai ecouté avec delice l’emission « D’ici et d’ailleurs »
    Bravo à vous. Votre peche m’a donné la banane 😉 Je vis à Miami mais j’ai habité Paris pendant 40 ans. Votre description de votre vie m’a rappelé Belleville. Vous m’avez eclairé sur ce que peux ressentir une fille asiatique de 2de generation en France.

    1 heure de plaisir.
    Bravo
    Tanguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *