STREET FOOD TEMPLE x ANNEE FRANCE-COREE

Street Food Temple x France-Corée

Le Street Food Temple #2 au Carreau du Temple, un festival culinaire spécial cuisine ambulante, a mis pour l’occasion un coup de projo sur la gastronomie de rue coréenne : fried chicken, mandu (raviolis coréens), hot dogs, tteokbokki (nouilles de riz épicées), des pajeon (crêpe aux cives)… un bar à alcools coréens (soju, makgeolli…) et même un concert d’électro d’artistes sud-coréens. 

Street Food Temple x France-Corée

Street Food Temple x France-Corée

Street Food Temple x France-Corée

La rentrée se place sous le signe de l’année France-Corée et ses nombreux évènements en tous genres : arts, spectacles, mode, cuisine… de quoi faire découvrir aux Français la richesse de la culture coréenne. La folie du Pays du Matin Calme s’abat sur la France pour mon plus grand plaisir.

Un carton plein pour la seconde édition de cet événement streetfood qui a été victime de son succès. Beaucoup de monde, des Parisiens, des Coréens, des enfants, des vieux, des moins vieux. C’était vachement mieux que l’année France-Chine il y a quelques temps (notamment un lancement assorti d’une vague réunion de foodtrucks SANS (vraie) CUISINE CHINOISE).

Comme quoi, la taille du pays n’y est pour rien, hein.

Tous les événement de l’Année France-Corée 2015-2016 sur leur site ici.

Street Food Temple x France-Corée

2 comments

  1. Les organisateurs du festival doivent s’améliorer d’année en année.. J’espère que le pays qui sera à l’honneur pour la prochaine édition aura plus de stands et de food trucks représentant leur cuisine locale.
    Pour la Corée c’est sûr que beaucoup de choses auraient pu être proposés: comme un truck de bingsoo, le dessert le plus consommé par les coréens l’été ou bien un bar a Makgeolli et soju, les alcools coréens nationaux!
    Pour la Chine quel gachis! Heureusement que l’équipe de la Chinese Food Week rattrape l’absence de food trucks pour promouvoir la diversité de la cuisine chinoise

    • Quand j’ai vu le monde qui s’est précipité sur cet événement, je mesure encore plus l’échec du lancement de France-Chine 50 ans. Mais tu as raison, il reste de la place pour une belle progression. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a à Paris comme à Londres, New York ou toutes les capitales cosmopolites un réel attrait pour la cuisine de rue authentique venue d’ailleurs. RDV au prochain épisode !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *