FEUILLES DE PRINTEMPS : VIETNAM AU BALCON

 

Feuilles de Printemps

Si tu as un faible pour Frédéric Chau, tu vas encore plus le kiffer dans le court-métrage « Feuilles de Printemps » réalisé par Stéphane Ly-Cuong, coauteur et metteur en scène du pétillant Cabaret Jaune Citron.

Frédéric Chau y campe le rôle d’un auxiliaire de vie en charge d’une veuve esseulée qui ne sort plus de son HLM, incarnée par la maman du réalisateur. Attentionné et prévenant, gendre idéal loin du registre de « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu », ne se limitant pas à faciliter les gestes du quotidien, Frédéric redonne à la vielle dame le goût de la vie tout en redécouvrant, au contact de ses souvenirs d’un passé lointain, le pays de ses propres parents.

Un conte moderne, vu à travers le prisme de la 2e génération issue de l’immigration, qui raconte deux parcours inverses, celui d’un jeune homme en proie au rejet de ses racines face à une vieille femme qui en est restée agrippée. Le destin fait bien de les mettre sur le même chemin, là où la différence rapproche et la magie de la complicité inattendue opère.

J’ai du sortir les mouchoirs pour essuyer mon mascara coulant. C’est mon côté petit cœur mou, impossible de me retenir de pleurer devant ce court-métrage sensible et délicat qui aborde des thèmes actuels : l’identité, la vieillesse, nos angoisses et comment les défier. Qui n’a jamais culpabilisé devant son parent vieillissant, qui perd peu à peu ses repères, peu à peu son rôle de parent ? Qui ne s’est jamais posé la question « Qui suis-je ? Français ? Intégré ? Quelle place pour mon héritage culturel ? »

Toi aussi, paie ta larme en regardant dès le mercredi 17 juin 2015 « Feuilles de Printemps » en streaming gratuit et éphémère sur le site de la Semaine Nationale des HLM.

Le court-métrage « Feuilles de Printemps » réalisé par Stéphane Ly-Cuong est l’un des 3 lauréats du concours national de courts-métrages « Hlm sur cour(t) » dans le cadre de la Semaine Nationale des HLM 2015 organisée par l’Union sociale pour l’habitat.

Photos © respiro productions

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *