Mes petits carnets de caractères chinoisAvant, les bons élèves prenaient allemand pour faire plaisir à leurs parents. Mais ça, c’était avant. De nos jours, place au chinois mandarin. Les meilleurs établissements scolaires le proposent en option langue vivante dès le collège, parfois même en mode intensif ou « section internationale ». Les cabinets de recrutement privilégient les candidats aux profils sinophones. Et bien sûr, la Chine et sa croissance à 2 chiffres reste l’Eldorado des expatriés.

Pour ceux qui ont passé l’âge d’ « aller en perm », où apprendre le chinois à Paris ? Que ce soit par simple curiosité, pour dépenser vos crédits DIF ou savoir commander à manger lors d’un prochain voyage en Chine, la langue chinoise attire de plus en plus d’amateurs. Cours du soir ou en week-end, les offres pullulent. Alors, pour apprendre le chinois, comment faire ?

Voici 10 conseils d’ami venant de quelqu’un qui a appris le chinois (presque) toute sa vie. J’entends ma mère crier d’où elle est « j’te l’avais bien dit que ça te servirait ».

1. Optez pour un cours près de chez vous, facilement accessible, avec des horaires adaptés à votre emploi du temps… pour tenir le coup sur la durée. Car le cours de langues, c’est comme la salle de sport, y’a des jours où on traîne des pieds… Surtout en janvier, période froide et creuse où votre vraie motivation se dévoile toute nue.

2. Testez un cours en tant qu’observateur pour vous frotter à la méthode du prof, sentir le niveau et l’ambiance de la classe… Préférez les cours dispensés par des natifs de la langue et fiez-vous à votre feeling.

3. Faites vos devoirs à la maison ! Car, soyez prévenus, il aura beaucoup, BEAUCOUP de devoirs. Pas de recette miracle. Oubliez le temps où vous avez étudié l’anglais en écoutant les chansons des Beatles. D’ailleurs, vous ne parlez pas vraiment anglais. Pour apprendre le chinois efficacement, un travail personnel régulier, voire quotidien, est indispensable. Dans le meilleur des mondes, pratiquez « 30 minutes par jour, tous les jours ». Comme les abdos, quoi. Prévoyez d’apprendre des trucs par cœur et de recopier des kilomètres de caractères. Ouais, c’est un investissement à plus ou moins long terme.

4. L’heure est à l’apprentissage en mode 2.0 avec de nombreux outils numériques : familiarisez-vous avec les dictionnaires sur smartphones et tablettes (Huaying), le traitement de texte sur ordinateur, l’écriture sur écran tactile (sur Mac, en ajoutant au clavier la fonction « Chinois Simplifié saisie manuscrite »), les applications qui testent votre prononciation (iFlyTek Voice Assistant)…

5. Pour donner du relief à la théorie, plongez au coeur de la culture chinoise pour chopper du vocabulaire à moindre effort : abonnez-vous à des blogs (Jardin de Chine, Sinoiseries, Sinogastronomie, Planète Pékin, Apprendre le Chinois, Mon Petit Ailleurs Chinois…), des chaînes YouTube (Learn Chinese Now, Mandarin Impossible, China Uncensored…), laissez-vous tenter par la cuisine chinoise à la maison (Recettes d’une Chinoise, Chinois Chez Moi, Goûts de Chine), approfondissez vos connaissances en cinéma chinois au-delà de votre passion pour Bruce Lee (Chine et Films, Festival du Cinéma Chinois en France…), regardez des séries chinoises en VO sous-titrée en streaming gratuit sur Viki, courez les expositions et musées dédiés aux arts asiatiques (France-Chine50, Musée Cernuschi, Musée Guimet, Centre Culturel de Chine…), initiez-vous à un art martial chinois ( Institut du Quimetao…)… Bref, vous avez l’embarras du choix !

6. Trouvez un(e) étudiant(e) chinois(e) qui cherche un partenaire pour pratiquer la conversation. Internet regorge de sites gratuits pour ce type d’échange de bons procédés et plus si affinités (My Language Exchange, Conversation Exchange, AZNeDate…)

7. Essayez-vous à la calligraphie, l’écriture des caractères chinois avec pinceau souple et encre de Chine. C’est reposant, ça demande beaucoup de précision et permet de s’exercer à tirer parfaitement les traits pour former les caractères. Concentrez-vous et imaginez-vous en Maître Kung-fu inscrivant les secrets des prises les plus ravageuses sur un parchemin sacré.

8. Mettez vos enfants au chinois. Bon nombre d’écoles proposent des cours à partir de 3 ans pour les familiariser avec les sonorités de la langue. C’est bien connu, les enfants développent des facilités pour les langues étrangères lorsqu’ils y sont exposés dès leur plus jeune âge.

9. Planifiez un voyage en Chine pour une immersion totaleMais attention, quel que soit votre niveau en langue chinoise, attendez-vous à un vrai choc culturel à l’arrivée. Les premiers temps, vous ne comprendrez absolument rien de ce que disent les locaux (et vice-versa). C’est comme quand on croit parler anglais et puis qu’on tombe sur un taxi londonien (Bizarrement, les Beatles n’abordent pas ce point-là).

10. Et enfin, armez-vous de courage et de proverbes chinois sur la persévérance, vous en aurez besoin !

Pour finir, une liste indicative de cours de chinois à Paris. Je n’ai pas tout testé, mais j’en ai entendu beaucoup de bien.

L’Institut Confucius de l’Université de Paris-Diderot

L’Institut Confucius de l’Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Centre Culturel de Chine à Paris

Association Notre Dame de Chine (Eglise), 27 avenue de Choisy, 75013 Paris

L’Encrier Chinois, 9 rue Sthrau 75013 Paris et 21 avenue de Choisy 75013 Paris

Association des Amis de Nouvelles d’Europe 欧洲时报文化中心, 48-50 rue Benoît Malon, 94250 Gentilly

Passeport Pour La Chine, 2 Rue du Pont de Lodi, 75006 Paris