Yellow on the outside. White on the inside. And many shades in between.

AUCIEL : VOUS ALLEZ FONDRE POUR LA FONDUE CHINOISE

Une bonne fondue chinoise, ça réchauffe !L’heure du bonnet-écharpe a sonné. Mais voyons les choses du bon côté : c’est un temps à se faire une bonne fondue. Ah, la fondue chinoise, le goût des choses simples. Avec ses petits paniers en fils de fer qu’on plonge dans le bouillon pour faire cuire sa garniture… et pêcher celle des autres ! Avouez, vous aussi, vous l’avez fait.

Les 3 éléments fondamentaux pour réussir une fondue sont : d’abord, un bouillon qui mijote depuis des heures ; ensuite, des ingrédients frais juste découpés ; enfin, une bonne sauce hoysin au saté. Voilà, c’est tout. Et quand on a une envie subite mais pas le temps de faire les courses, on peut la satisfaire chez Auciel, rue de Charonne dans le 11ème. La vitrine est embuée, les verres de lunettes aussi, on peut écrire dessus avec ses doigts comme dans le temps sur la vitre de la voiture. Exit les plaques à gaz avec le trou au milieu, place à la technologie du XXIème siècle : ici, toutes les tables sont à induction. Ouais, la fondue chez Auciel, c’est une affaire sérieuse.

Lire la suite

TEATIME A LA MAISON DE LA CHINE

Maison de la Chine à ParisUn salon de thé caché tout au fond d’une agence de voyages ? Oui, oui mais chut ! C’est l’un des secrets les mieux gardés de Paris. Et pour cause, c’est un petit trésor. Jugez par vous-même. Au cœur de l’ancienne boutique Shanghai Tang, maître de la qipao chic, face à la magnifique église Saint Sulpice, se niche la Maison de Thé de la Maison de la Chine, une invitation au voyage à quelques stations de métro.

On s’y sent bien, à la Maison de Thé, protégé du brouhaha urbain. La salle haute, mais cosy, nous plonge dans un monde de chinoiseries. Au sens propre. Au milieu de thés en vrac, vaisselle, bouquins, bijoux, bougies, on s’installe à des jolies tables en bois laqué. A l’heure du thé, on a le choix entre un délicieux angel cake de la Patisserie Ciel et une sélection de fromages de chez Marie Quatrehomme, si on est plutôt bec salé. Ca, c’est du teatime de luxe ! Qui sait, peut-être pourrions-nous un jour y déguster des tartelettes aux œufs à la mode de Hong Kong, des macarons au durian de chez Myu Myu ou un chiffon cake au pandan de chez Pâtisserie de Choisy ?

Lire la suite

PORTRAITS DE FEMMES DANS LE CINEMA CHINOIS A LA CINEMATEQUE FRANCAISE

Rétrospective Portraits de femmes dans le cinéma chinois à la Cinémathèque FrançaiseAujourd’hui débute la rétrospective « Portraits de femmes dans le cinéma chinois » à la Cinémathèque Française qui met à l’honneur une sélection de 20 films et les femmes chinoises qui les illuminent.

Ca donne envie d’aller au ciné et de se mettre au chaud par ce temps d’hiver !

Lire la suite

EXCUSE ME, MY LITTLE PARIS, YOU FORGOT SOMETHING

Tout le monde connaît My Little Paris. Le site référence du lifestyle parisien, une source intarissable de bons plans branchés dans la capitale, une plume qui donne le smile, des illustrations so chic. Bref, une lecture très efficace pour s’évader quand on est coincé comme une sardine dans une rame de métro à heure de pointe.

Voilà quelques jours que My Little Paris a lancé une nouvelle application mobile gratuite du nom de The Fifty, une short-list gourmande de leurs « 50 meilleurs plats de Paris ». Evidemment, dès que j’ai vu ça, je l’ai téléchargée en direct live.

the-fifty-application-my-little-parisParce que le plus important quand on a faim, c’est tout autant OU manger que QUOI y manger. Quand j’ai les crocs, je n’ai pas envie de tel ou tel restaurant, non, j’ai des grosses envies de choses concrètes, le genre de truc qui sent bon et qui te rentre dans les narines jusqu’à rendre ton cerveau complètement addict !

Lire la suite

LES MAMIES ASIATIQUES SONT-ELLES TOUTES RACISTES ?

Depuis quelques jours circule cette vidéo :

Plus de 5 millions de vues en 5 jours, des dizaines de milliers de partages et autant de commentaires plus enrichissants les uns que les autres.

« Mamie asiatique raciste ! »

« Les Noirs font peur… »

« J’suis pas raciste mais j’aurais réagi pareil. »

OK, c’est vrai que ma propre grand-mère est très raciste, c’est d’ailleurs la personne la plus raciste que je connaisse. Ca me donne le droit de généraliser ou bien on peut garder un peu d’espoir ?

Attendez, ne perdons pas tout de suite foi en l’humanité.

Lire la suite

TAKA DE SODEBO : JE NEM PAS

Hier, je prenais tranquillement le métro quand soudain… AIYA !!! C’est quoi cette affiche publicitaire ? Impossible de la louper, un jeu de mot avec « Nem » en format 4×3, c’est tellement tendance. Et que voit-on au premier plan, ledit Nem avec ses deux copains… le samoussa et l’accra de morue. WTF ?!!

Publicité Taka pour Sodebo : Je NEM pas !PINCEZ-MOI, JE REVE.

Voilà comment j’ai été plongée la tête la première dans les « saveurs asiatiques » de TAKA, une nouvelle gamme de plats cuisinés spéciale « stéréotypes » de Sodebo, l’un des leaders de l’agroalimentaire français. Tu ne savais pas, toi, que les Antilles, c’était aussi en Asie ? Bah voilà, t’as appris un truc avec Sodebo. Ils sont sympas, les gens du marketing chez Sodebo, non ? D’ailleurs, attendez, je viens d’avoir une idée lumineuse : il vous suffit d’ajouter un peu de sushi, de couscous, de poulet mafé et tada, on renomme ça « TAKA faire le tour du monde ».

De quoi se suicider dans le premier micro-ondes.

Lire la suite

ALEXANDER WANG x H&M, C’EST PARTI !

Collection Alexander Wang x H&MIl n’y a que le jour du lancement d’une nouvelle collection designer que je lorgne avec convoitise sur le poste de vendeur chez H&M : celui où je me suis levée ultra-tôt pour me poster dans le froid, derrière une barrière de sécurité, et qu’il y a déjà des dizaines de personnes devant moi. Le reste de l’année, je trouve que c’est un métier complètement suicidaire.

Ce jour est de retour : aujourd’hui, jeudi 6 novembre 2014, place à la collaboration automne-hiver 2014 Alexander Wang x H&M. Celle-là, je l’attends de pied ferme depuis son annonce il y a plusieurs mois, plus que pour toute autre collection capsule qui ait jamais vu le jour chez le géant suédois (OK, j’avoue, sauf Isabel Marant l’année dernière) et à mon grand désespoir, je ne suis manifestement pas la seule.

J’adore ce que fait Alexander Wang (comme toutes les modeuses et les hypebeasts de ce monde) : petit génie du sporty chic urbain, du néoprène, du color block, du graphique épuré et des trucs improbables qui peuvent parfois faire penser à des costumes pour cosmonautes. Drop-out de la Parsons School for Design à New York, bras droit de Derek Lam, puis de Marc Jacobs, protégé d’Anna Wintour, de Karl Lagerfeld et de Diane von Furstenberg, que de la grosse pointure, il lance sa propre ligne de vêtements Alexander Wang en 2005, une collection bis T by Alexander Wang et manie brillamment la direction artistique de la prestigieuse maison Balenciaga depuis 2012, rien que ça.

Lire la suite


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 208 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :